• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • vidéo
  • presse
Pas de performances
Afficher les dates de représentations passées
mer 9 octobre 2019 20:00 VOORUIT

https://www.vooruit.be/nl/home/

mar 8 octobre 2019 20:00 VOORUIT

https://www.vooruit.be/nl/home/

dim 6 octobre 2019 17:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

sam 5 octobre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 4 octobre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

jeu 3 octobre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 2 octobre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mar 1 octobre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

dim 29 septembre 2019 17:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

sam 28 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 27 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

jeu 26 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 25 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

dim 22 septembre 2019 17:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

sam 21 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 20 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

jeu 19 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 18 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

dim 15 septembre 2019 17:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

sam 14 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 13 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

jeu 12 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 11 septembre 2019 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

dim 12 mai 2019 15:00 Toneelhuis

https://toneelhuis.be

sam 11 mai 2019 20:00 Toneelhuis

https://toneelhuis.be

dim 5 mai 2019 17:00 Centro Cultural Vila Flor

https://http://www.ccvf.pt/

ven 19 avril 2019 20:30 TNBA

http://www.tnba.org/

jeu 18 avril 2019 19:30 TNBA

http://www.tnba.org/

mer 17 avril 2019 19:30 TNBA

http://www.tnba.org/

mar 16 avril 2019 20:30 TNBA

http://www.tnba.org/

ven 12 avril 2019 20:00 Comédie de Genève

https://www.comedie.ch/fr

jeu 11 avril 2019 19:30 Comédie de Genève

https://www.comedie.ch/fr

mer 10 avril 2019 19:30 Comédie de Genève

https://www.comedie.ch/fr

mar 9 avril 2019 19:30 Comédie de Genève

https://www.comedie.ch/fr

mer 27 mars 2019 20:30 Internationaal Theater Amsterdam

https://stadsschouwburgamsterdam.nl/

mar 26 mars 2019 20:00 CC Brugge

http://www.cultuurcentrumbrugge.be

ven 22 mars 2019 20:30 Le Maillon

https://www.maillon.eu/rubrique/pratique/14/map/venir

jeu 21 mars 2019 20:30 Le Maillon

https://www.maillon.eu/rubrique/pratique/14/map/venir

mer 20 mars 2019 20:30 Le Maillon

https://www.maillon.eu/rubrique/pratique/14/map/venir

mar 19 février 2019 20:00 30 CC

http://www.30cc.be

ven 15 février 2019 19:15 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

jeu 14 février 2019 20:00 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

jeu 14 février 2019 19:15 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

mer 13 février 2019 19:15 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

mar 12 février 2019 20:00 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

mer 6 février 2019 19:00 Théâtre Joliette Minoterie

http://www.theatrejoliette.fr/

mar 5 février 2019 19:00 Théâtre Joliette Minoterie

http://www.theatrejoliette.fr/

sam 2 février 2019 19:30 Théâtre d'Arles

http://www.theatre-arles.com/index.php

ven 1 février 2019 20:30 Théâtre d'Arles

http://www.theatre-arles.com/index.php

sam 22 avril 2017 20:30 Kaaitheater

https://www.kaaitheater.be

Pages

archief

Pas de performances

Quand nous lisons, nous faisons des choix, nous traduisons ce que nous lisons vers le langage de notre propre existence. Les pages sont illuminées par la bougie de nos expériences et cette flamme vacille et change de couleur à cause de ce que nous lisons.
Nous savons qu'un livre est capable de nous changer. En lisant la description d'un bal, un lecteur peut décider de divorcer. En lisant comment deux personnages échangent un premier regard furtif, le lecteur peut décider de se marier. En lisant un dialogue sur les champignons, un lecteur peut décider de changer d'emploi.

Un roman comme Anna Karénine de Tolstoï peut aussi être la collection des vies qu'il a changées, légèrement ou profondément, en bien ou en mal. Des vies qui pourraient changer comment meurt Anna.

STAN a rencontré Tiago Rodrigues en 1997, alors que la compagnie avait été invitée pour la première fois à se produire au Centro Cultural de Belém à Lisbonne. Tiago, encore étudiant à l'école de théâtre de Lisbonne à l'époque, y prenait part à un atelier dirigé par STAN. L'année suivante, STAN créa Point Blank (d'après Platonov d'Anton Tchekhov) avec Tiago dans l'un des rôles. Depuis lors, la collaboration entre STAN et Tiago Rodrigues s'est poursuivie de façon régulière, avec Les Antigones/2 Antigone, La Carta, Berenice, Anathema, L'avantage du doute, The Monkey Trial et Nora. The way she dies réunit des acteurs belges et portugais ; il s'agit de la première pièce écrite par Tiago pour la compagnie. C'est une coproduction de STAN et du Teatro Nacional D. Maria II, dont Tiago est le directeur artistique depuis 2015.

 

 

 

The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies
The way she dies

The way she dies - bande-annonce

Anna Karénina, a influenciar decisões desde 1877
Gonçalo Frota, Publico, 6/3/2017

Anna Karénine et cet amour qui fait si mal
"Dans un jeu théâtral saisissant, d'une simplicité totale et pregnante, seule, debout devant le public, les quatre comédiens lisent, vivent, jouent au final la mort d'Anna Karenine. Rien d'autre que l'émotion (...) Magnifique."
Nicole Clodi, La Dépêche, 17/3/2017

Le portrait: Tiago Rodrigues
"Il ne s'agit pas de livrer une version théâtrale du roman. Plus que de raconter l'histoire d'Anna Karénine, nous racontons l'histoire de l'influence du livre dans la vie de plusieurs de ses lecteurs, deux couples, un à Lisbonne et un à Anvers, à deux époques différentes."
Estelle Spoto, Le Vif, 7/4/2017

Tiago Rodrigues, l'étoile de Lisbonne
Guy Duplat, La Libre, 18/4/2017

Lire, c'est déjà traduire
Manon Ona, Le Clou, 29/3/2017

Interview avec Tiago Rodrigues
IntraMuros, mars 2017

Comment meurt Anna Karénina
"Pas de fausse note en tout cas, dans ce spectacle intime, et l'envie d'en savourer le texte sublime à la sortie, avant, l'été arrivant, de s'attaquer aux mille pages de Tolstoï."
Laurence Bertels, La Libre, 22/4/2017

Premiers secours pour cœurs brisés
Ciska Hoet, De Morgen, 21/4/2017

The way she dies: un bijou au Théâtre Joliette
La Provence, 1/2/2019

"Les mots sont des protagonistes" - interview avec Tiago Rodrigues
Jean Marie Gavalda, Midi Libre, 2/2/2019

Tiago Rodrigues et tg STAN ravivent Anna Karénine
"Les mots de Tolstoï et de Rodrigues, répétés en français, en portugais et en néerlandais, ont un pouvoir hallucinant."
Anne Diatkine, Libération, 7/2/2019

The way she dies : du pouvoir des livres sur notre existence et de l'amour, encore et toujours
"La complicité entre les acteurs et leur justesse de jeu troublante offrent à ce moment théâtral un riche panel d’émotions vives. L’espièglerie et l’humour sont présents aussi sur les planches et l’on rit notamment lors de la déclaration d’amour passionné à une oreille, avec l'utilisation des sur-titrages ou encore à cause des adéquations parfaites du « réel » et de la fiction lorsque les amants empruntent les lignes de Tolstoi pour s’exprimer."
Julie Cadilhac, La Grande Parade, 15/2/2019

The way she dies
"The Way She Dies explore notre capacité à faire de l'art un modèle pour la vie. Cette inversion copie-modèle part de la page, traverse nos yeux et atteint notre capacité d'identification aux personnages."
Marie Reverdy, Mouvement, 6/3/2019

Strasbourg: Tiago Rodrigues et tg STAN relisent Anna Karénine, au Maillon-Wacken
"En s’emparant du texte, les comédiens oscillent entre jeu et commentaires lucides, analyse objective du texte. S’interrogent aussi sur les perspectives politiques, philosophiques et les enjeux littéraires du roman. Dans ce corps à corps avec les mots, le texte et le jeu, les comédiens manifestent un engagement physique qui produit du sens."
DNA, 21/3/2019

L’ivresse de l’infidélité à la Comédie de Genève
"Le charme envoûtant de Sa façon de mourir tient certes au jeu, à la désinvolture étudiée avec laquelle les acteurs du tg Stan endossent ce désordre amoureux, barbotant aussi bien dans le marigot domestique que dans le sillage d’Anna Karénine. Mais il doit surtout à l’écriture de Tiago Rodrigues, ce sentimental pudique qui ravive les braises de nos lieux communs pour que jaillissent des accents de vérité bouleversants.
Les fictions ne sont pas séparées de la vie, elles la précèdent ou la prolongent. Chez Tiago Rodrigues, elles en donnent même parfois les clés. Alors voyez les quatre comédiens s’agripper aux pages d’Anna Karénine, en restituer en chœur l’ultime épisode. Pas de point final ici. Mais une façon de survivre."
Alexandre Demidoff, Le Temps, 10/4/2019

« The way she Dies », la nouvelle vague de Tiago Rodrigues s’abat sur le Festival d’Automne
"Nous sommes face à un metteur en scène absolument génial qui au fur et à mesure des spectacles impose à la fois une forme en apparence très classique (des comédiens face public nous adressent un texte) et qui, dans la progression du spectacle arrive sans crier gare et sans à-coups à déshabiller le texte pour qu’il d’entre en nous de façon extrêmement directe, mélancolique et chic."
Amelie Blaustein Niddam, Toute La Culture, 12/9/2019

Les derniers mots d'Anna Karenine
"On a inventé cette pièce collectivement. Je ne peux pas et je ne veux pas les diriger, les comédiens. Ce n’est pas comme ça que je conçois le métier de metteur en scène. J'écris, je suggère des choses, je peux donner mon avis et on discute. Je suis intéressé par les rencontres. Il est important d'avoir des conditions de conversation où les acteurs peuvent se sentir libres. " - Tiago Rodrigues
"Les discussions animées c’est notre façon de travailler. Il y a aussi une règle chez nous qui nous interdit, même si on peut en parler, de dire à l’autre comment il doit jouer. Ça appartient à chacun. Après on discute du collectif. L’absence de hiérarchie n’est pas anecdotique, ce n’est pas une épice, ce n’est pas hipster. Quand je joue, je suis en tout humilité et à l’écoute. C’est essentiel. " - Frank Vercruyssen
La Grande Table, France Culture, 12/9/2019

The way she dies, texte de Tiago Rodrigues d’après Anna Karénine de Tolstoï, Théâtre de la Bastille / Festival d’Automne à Paris
"Une création d’une grande poésie et délicatesse, toute de grâce profonde et de gravité légère. Encore une fois Tiago Rodrigues nous éblouit, nous transporte avec bonheur au plus profond des mystères de la littérature, de son importance, de son influence pour qui est happée par elle."
Dennis Sanglard, Un Fauteuil pour L'Orchestre, 13/9/2019

Tiago Rodrigues et tg STAN, à coeurs perdus
"Au carrefour du néerlandais, du portugais et du français, le quatuor sublime cet entre-deux, à la fois évanescent et réaliste. Au long de cette variation poétique, c'est tout un univers de possibles que le dramaturge révèle, capables de libérer la puissance salvatrice de la littérature, de celles qui bouleversent des vies."
Vincent Bouquet, Les Echos, 12/9/2019

Le pouvoir de la littérature en scène
Tiago Rodrigues et Jolente De Keersmaeker chez Aurélie Charon de Tous en Scène
France Culture, 15/9/2019

L'amour sublimé par la littérature
"The Way She Dies va alterner ainsi entre les deux histoires, pays (Belgique et Portugal), périodes historiques (2017 et 1967). Dans un jeu direct, concret et tout en subtilité, innervé de fragilité, tous vont éprouver face au public la fin de leur amour, les difficultés à (se) l’énoncer. Séparés par les décennies et les langues, c’est à travers le roman de Tolstoï et le recours à la langue française que les tumultes des couples résonnent. Anna Karénine opère ici comme un révélateur et un catalyseur des sentiments, les personnages s’y raccrochant comme à des bouées de sauvetage."
Caroline Châtelet, Sceneweb, 16/9/2019

The Way She Dies, texte de Tiago Rodrigues librement inspiré d’Anna Karénine de Léon Tolstoï (Sa façon de mourir – Les Solitaires intempestifs), de et avec Isabel Abreu, Pedro Gil, Jolente de Keersmaeker, Frank Vercruyssen.
"Un joli chassé-croisé astucieux et séducteur entre les rôles, les langues d’origine et les langues acquises – portugais, flamand, français – et leur traduction, alors que les duos se désunissent et se recomposent pour la scène suivante, s’habillant à vue, sous une musique de jazz qui entretient au loin la chaleur implicite des sentiments.
Les comédiens interprètent leur rôle justement, sincères, libres, ouverts au jeu – une marque de confiance dans les mots et dans l’être-là, à la fois à l’art et au monde."
Hottello Théâtre, Veronique Hotte, 14/9/2019

Une collaboration fructueuse
"On sort un peu estomaqué par ce talent de charger un spectacle d’une telle densité tout en cultivant la légèreté, le décalage et l’humour."
Corinne Denailles, Webtheatre, 16/9/2019

Tiago Rodrigues et le tg STAN réinventent Anna Karenine aujourd’hui
"Toute œuvre d’art en elle-même est multiple et cette multiplicité est merveilleuse. Car elle est la garante qu’il n’y a pas de sens unique et figé. Que tant qu’il y aura des compréhensions et ressentis divergents, l’art ne sera jamais matière morte. Le théâtre de tg STAN et de Tiago Rodrigues ravive la joie de la langue vivante et des sentiments pérennes. Et nous donne envie de lire irrésistiblement !"
Marie Plantin, Pariscope, 16/9/2019

« The way she dies » : pour l’amour d’Anna Karénine
"La langue réveille les fantômes des personnages, et on se surprend à rêver, le spectacle ressemble à un film de Bergman, puis de Rivette, ou Godard, puis tout à coup nous fait voyager dans un grand mélodrame romantique. La rencontre entre les Tg Stan et Tiago Rodrigues est sacrément productive."
Hélène Kuttner, Artistik Rezo, 18/9/2019

texte Tiago Rodrigues
de Isabel Abreu, Pedro Gil, Jolente De Keersmaeker, Tiago Rodrigues et Frank Vercruyssen
avec Isabel AbreuPedro Gil, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen
coproduction STAN et Teatro Nacional D. Maria II
conception lumière et décor Thomas Walgrave
costumes An D'Huys et Britt Angé
sous-titres Joana Frazão

première le 9 mars 2017, Teatro Nacional D. Maria II, Lisbonne