• info
  • réalisation
  • calendrier
  • photos
  • vidéo
  • presse
mer 24 octobre 2018 20:00
Antwerpen
jeu 25 octobre 2018 20:00
Antwerpen
ven 26 octobre 2018 20:00
Antwerpen
sam 27 octobre 2018 20:00
Antwerpen
dim 14 avril 2019 16:00
Genève
lun 15 avril 2019 19:30
Genève
mar 16 avril 2019 19:30
Genève
mer 17 avril 2019 19:30
Genève
Afficher les dates de représentations passées
dim 21 octobre 2018 20:00 Antwerpen Barok 2018

https://www.visitantwerpen.be/nl/barok/atelier

sam 20 octobre 2018 20:00 Antwerpen Barok 2018

https://www.visitantwerpen.be/nl/barok/atelier

ven 19 octobre 2018 20:00 Antwerpen Barok 2018

https://www.visitantwerpen.be/nl/barok/atelier

jeu 18 octobre 2018 20:00 Antwerpen Barok 2018

https://www.visitantwerpen.be/nl/barok/atelier

ven 12 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

jeu 11 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 10 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

lun 8 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

dim 7 octobre 2018 17:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

sam 6 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 5 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mer 3 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

mar 2 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

lun 1 octobre 2018 20:00 Théâtre de la Bastille

http://www.theatre-bastille.com/

ven 28 septembre 2018 20:30 La Scène Watteau

https://www.scenewatteau.fr/

jeu 27 septembre 2018 20:30 La Scène Watteau

https://www.scenewatteau.fr/

ven 30 mars 2018 20:00 La Rose des Vents

http://www.larose.fr/

jeu 29 mars 2018 19:00 La Rose des Vents

http://www.larose.fr/

mer 28 mars 2018 20:00 La Rose des Vents

http://www.larose.fr/

mar 27 mars 2018 20:00 La Rose des Vents

http://www.larose.fr/

jeu 22 mars 2018 19:30 Théâtre du Bois de l'Aune

http://www.aixenprovence.fr/Bois-de-l-Aune

mer 21 mars 2018 19:30 Théâtre du Bois de l'Aune

http://www.aixenprovence.fr/Bois-de-l-Aune

mar 20 mars 2018 20:30 Théâtre du Bois de l'Aune

http://www.aixenprovence.fr/Bois-de-l-Aune

ven 16 mars 2018 19:15 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

jeu 15 mars 2018 20:00 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

mer 14 mars 2018 19:15 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

mar 13 mars 2018 20:00 Théâtre La Vignette

http://theatre.univ-montp3.fr/

ven 9 mars 2018 20:30 CAMPO

http://www.campo.nu/nl

jeu 8 mars 2018 20:30 CAMPO

http://www.campo.nu/nl

mer 7 mars 2018 20:30 CAMPO

http://www.campo.nu/nl

sam 3 mars 2018 20:30 Kaaitheater

https://www.kaaitheater.be

ven 2 mars 2018 20:30 Kaaitheater

https://www.kaaitheater.be

jeu 1 mars 2018 20:30 Kaaitheater

https://www.kaaitheater.be

mer 28 février 2018 20:30 Kaaitheater

https://www.kaaitheater.be

sam 18 mars 2017 20:30 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

ven 17 mars 2017 20:00 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

jeu 16 mars 2017 20:00 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

mer 15 mars 2017 20:00 Théâtre Garonne

http://www.theatregaronne.com/

sam 11 mars 2017 20:30 Toneelschuur, Haarlem

http://www.toneelschuur.nl/

ven 10 mars 2017 20:30 Toneelschuur, Haarlem

http://www.toneelschuur.nl/

jeu 9 mars 2017 20:30 Toneelschuur, Haarlem

http://www.toneelschuur.nl/

sam 4 mars 2017 20:30 Frascati

https://www.frascatitheater.nl/

ven 3 mars 2017 20:30 Frascati

https://www.frascatitheater.nl/

sam 25 février 2017 20:00 Compagnie de Koe

https://dekoe.be

ven 24 février 2017 20:00 Compagnie de Koe

https://dekoe.be

jeu 23 février 2017 20:00 Compagnie de Koe

https://dekoe.be

mer 22 février 2017 20:00 Compagnie de Koe

https://dekoe.be

archief

Pas de performances

Née des soirées théâtrales de l'association de répertoire belgo-néerlandaise « De Vere » (une collaboration entre Discordia, STAN et Dito'Dito), organisées dans les années 90, De Schrijver De Koning, d'après et sur des textes de Karl Valentin, était la toute première polycoproduction ; elle réunissait Matthias de Koning et Damiaan De Schrijver. Plusieurs autres polycoproductions ont suivi depuis, dont – aussi en collaboration avec de KOE et Dood Paard – My Dinner With Andre (1998/2005), Vandeneedevandeschrijvervandekoningendiderot/Du serment de l'écrivain du roi et de Diderot (2001/2003), Onomatopee/Onomatopée (2006/2014), We hebben een/het boek (niet) gelezen (2008) et Beroemden (2012).

Au printemps 2017 Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede présenteront Atelier. Ayant entrepris un examen du métier d'acteur dans Du serment de l'écrivain du roi et de Diderot, ils poursuivront leurs recherches dans Atelier. Les créateurs de théâtre disposent-ils d'un atelier – tout comme les sculpteurs et les peintres – et, si oui, à quoi ressemble-t-il ? Qu'y font-ils comme travail, où, comment, quand et pourquoi travaillent-ils ? Est-ce du travail ? Comment caractérise-t-on les personnages ? Que faut-il accentuer ? Sommes-nous un tableau ? Sommes-nous notre propre modèle et celui des autres ? Sommes-nous un autoportrait ? Regarder et être observé ; l'histoire, l'art, la vie en tant que cadres, châssis, encadrements des expressions sur la toile de notre peau. Reconstituer les quatrièmes « murs » dans un dispositif bifrontal ou quadrifrontal, avant de les démolir de nouveau. Un examen en laboratoire du naturalisme, du réalisme, de l'hyperréalisme.

De grandes fenêtres jetant la froide lumière d'octobre sur nos mouvements de l'âme. Emballer de l'air. On rabote des planches. On mange des pommes de terre. On prépare des moules. On pisse à côté de l'urinoir. On écrit une lettre d'adieu. (désignation d'office) On enlève un appendice. On est assis. On sonne. Une porte. Un entrebâillement. Une tache. Un radeau. Noir d'enfer. Un radeau.

 

l'atelier est un atelier universel

nous prenons le thé les uns chez les autres

nous réfléchissons à l'atelier

nous y pensons allongés assis debout

il n'y a pas encore de pièce

il n'y a pas de pièce

nous devons le montrer à chaque fois

pourquoi le faisons-nous

nous voulons montrer qu'il n'y a rien à voir

voilà tout ce que nous faisons

nous n'avons pas de pièce

nous avons un atelier

nous n'avons pas d'atelier

une anacrouse qui n'aboutit à rien

à ce que nous sommes

à nous-mêmes en tant qu'acteur possible

sur un mode encore plus dépouillé

à la fin nous trinquons

nous trinquons les uns aux autres

au spectacle qui n'existe pas

il n'est pas hermétique et pourtant il est hermétique

nous nous ouvrons au regard

 

atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier

atelier_trailer

Un "Atelier" qui sent le foutoir à plein nez
Pascal Alquier, La Dépêche, 18/3/2017

Rencontre avec tg STAN, De Koe et Discordia
RadioRadio

Quand le théâtre Belge s'invite à Toulouse
Telma Cassé, Aparté.com, 5/5/2017

Comment, le théâtre doit parler de quelque chose?
« J'espère avant tout que la fantaisie d'Atelier déclenchera l'imagination des spectateurs, pour que chez eux aussi, tout se mette en effervescence et en mouvement. »
reportage dans les coulisses du Kaaistudio, Evelyne Coussens, De Morgen, 28/2/2018

Bricolage de première
« Le premier « tableau » donne immédiatement le ton. Avec rien de plus que quelques caisses et des planches, les trois mousquetaires construisent leur plateau. Ils y paradent, pleins d'entrain, observés par les spectateurs installés sur deux tribunes de part et d'autre de la passerelle. Le théâtre peut donc être aussi simple et aussi essentiel que cela. »
Filip Tielens, De Standaard, 5/3/2018

Un chaos libérateur
« Ce spectacle s'oppose donc à l'ordre, au calcul, à la vue d'ensemble et à la compréhension, à la perfection. Même l'humour n'est pas contraignant ici. Le rire est permis, mais il n'est pas imposé et encore moins minuté. Ce sont trois garnements qui traînassent, avec des torses d'un âge un peu plus avancé. Même leurs petits traits typiques semblent devoir céder la place les uns aux autres. » 
Mia Vaerman, Theaterkrant, 6/3/2018

Atelier
« Véritable déboire comique, burlesque, rocambolesque pour les uns et approche expérimentale des techniques de l’art du théâtre, ATELIER a su à merveille exprimer ce que pouvait être l’artisanat du rire, de la légèreté et du bon vivre tout en multipliant, actions par actions, l’étendard du savoir-faire en matière d’approche du public. » 
Auxsens, 26/3/2018

Atelier, de et avec Mathias de Koning, Damiaan De Schrijver, Peter van den Eede, au Théâtre de la Bastille
« Faire et défaire, recommencer. Rater, rater encore et rater mieux pour citer Beckett. Et de ce néant et de ces échecs voir surgir La leçon d’anatomie de Rembrandt. Pas pour rien que nos trois malins au final font œuvre de citation. C’est bien à ça que nous avons assisté, une leçon d’anatomie où le théâtre, l’art est promptement dépiauté, énervé, écorché, itou et avant tout l’acteur, soumis à notre regard crédule. Une mise en abyme retorse et foutrement habile car c’est au scalpel justement que nos trois histrions, docteurs mabouls pour l’occasion, ont  dépecé par le rire ce à quoi nous n’assistons jamais. Donner à voir ce qui relève pour le profane d’un mystère. Et se donner à voir. Cet atelier de guingois et loufoque, c’est en somme leur propre cerveau en ébullition… Et dieu que ça chauffe ! » 
Denis Sanglard, Un Fauteuil pour L'Orchestre, 2/10/2018

L'Acteur pour les Nuls
«une pantomime désopilante, poétique et improvisée sur le métier d’acteur» 
«En forme de pantomime burlesque, tout le spectacle qui s’enclenche ensuite va consister pour les acteurs à prendre le risque de se lancer dans telle ou telle « scène » constituant une étape dans la construction d’une pièce de théâtre. Et à faire croire à la fiction qu'ils portent à la scène. Cette construction s’entend aussi au sens matériel du terme avec la conception/édification du décor, ce qui donne lieu à un enchainement de séquences d’une maladresse tordante, dignes de Buster Keaton.»
Noël Tinazzi, Rue du Théâtre, 2/10/2018

Poésie Dadaïste
« Pour réussir cette prouesse, il faut bien évidemment du talent, mais aussi une belle dose d’humour, voire de folie, et nous savons depuis longtemps que Damiaan De Schrijver, Peter Van den Eede et Matthias De Koning sont loin d’en manquer. L’accompagnement musical revêt ici aussi toute son importance et, tout particulièrement, la partition de Zbigniew Preisner composée pour “La double vie de Véronique”, faisant de ce spectacle un véritable moment de poésie dadaïste. Alors, comme nous le disions déjà pour “Onomatopée”, si les spectacles “décalés” attisent votre curiosité, si vous aimez être bousculés dans vos habitudes théâtrales, n’hésitez pas à tenter l’expérience ! » 
Isabelle Fauvel, Les Soirées de Paris, 3/10/2018

« Atelier » à la Bastille, rire de la construction théâtrale
« Simultanément on est discrètement et inévitablement touché car on sait, grâce à une complicité finement installée, que ce bazar apparent ou ce radeau périlleux est peut-être en réalité le point de départ d’une oeuvre. »
Emilie Darlier-Bournat, Artistik Rezo, 4/10/2018

Quand les Flamants s'envolent
« Le plus mystérieux dans cette cérémonie étrange qui a des airs de récréation foutraque mais où la précision d'orfèvre est essentielle, c'est que le temps passe à toute allure. Sans un mot. Sans que l'on comprenne tout. Sans que l'on soit toujours convaincu. Sans qu'eux-mêmes donnent le sentiment de savoir où ils vont ! C'est le génie flamand au meilleur de son intelligence. »
Armelle Héliot, Le Figaro, 5/10/2018

« Atelier » de tg STAN, de KOE & Maatschappij Discordia
« On se regarde les uns les autres, ravis comme tout de partager un moment si absurde et inexplicable...»
Alicia Dorey, Les 5 Pièces, 5/10/2018

« Atelier » : dans la fabrique théâtrale de tg STAN
« Pour espérer arriver à bon port, il faut accepter de se laisser embarquer dans le délire doux-dingue de ces Pieds nickelés du bricolage théâtral. Intégralement muette, leur proposition navigue constamment entre deux eaux, ballottée entre le burlesque et l'absurde, jusqu'à, parfois, paraître vide de sens. Emmenée par un Damiaan De Schrijver en grande forme, drolatique lorsqu'il persécute ses camarades de jeu, elle se fait plus intense dans la naissance du chaos que dans l'avènement de la poétique, bien plus pratique que théorique. »
Vincent Bouquet, Les Echos, 5/10/2018

Atelier
«   Ce que j’ai vu ce soir relève pour moi du génie. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu un spectacle qui m’interroge sur son processus de création. D’accord, c’est un peu le sujet de la pièce, l’atelier, tout ça mais il n’empêche. Tout est foutraque, mais tout fait sens. On se demande où ça va. Puis on comprend, les références à différentes oeuvres. On recherche, on prend tout ce qui nous tombe sous la main, on essaie, on échoue, on recommence.
Et c’est drôle. Le spectacle est quasiment muet, proche du burlesque d’antan. Humour de répétition. »
Axel Ito, Pas une Critique, 7/10/2018 

production STAN, de KOE et Maatschappij Discordia
de et avec Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede
production STAN, de KOE et Maatschappij Discordia
technique Bram De Vreese, Tim Wouters, Pol Geusens
costumes Elisabeth Michiels
graçe à Steen en Been, Marlene De Smet
première le 15 février 2017, Théâtre Garonne, Toulouse 



atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier
atelier